// Comptes rendus Dames 4ème ligue & Filles M23

 

// Samedi 4 mars 2017 // VBC La Suze – VBC Porrentruy, 1-3 (20-25  25-21  25-12  25-22, 89 min)

 

VBC Porrentruy : Bénédicte Mboli, Lorette Fleury, Nastasia Casarano, Egzona Rahmani, Gresa Ferati, Cindy Varé, Manon Friedli, Jehona Shkodriqi, Méline Giulieri.

Notes : salle Beausite de Saint-Imier. Arbitre : M. Fabio Ruch.

Sans bruit vers la 2e place

L’équipe des dames 4e ligue, néo-promue (elle avait gagné le titre de 5e ligue en 2016), fait peu parler d’elle. Elle joue souvent en semaine, ou au tout début des « super-samedis » à l’Oiselier. Elle avait modestement débuté son championnat, par une défaite mortifiante contre le voisin de Gym-Sport Porrentruy. Elle a aussi connu pas mal de changements internes, avec de (trop) nombreux arrêts en cours de saison, à cause de stages à l’étranger annoncés (Fiona Bregnard, Madeline Schnetz), mais aussi parce que des filles ont « lâché » le groupe. Dommage… pour elles.

Sous la baguette de Bénédicte Mboli, celles qui sont restées, renforcées par quelques juniors, réalisent un excellent parcours. Depuis la défaite initiale, il n’y a eu que deux revers, et sans démériter, face au leader invaincu Courfaivre. Il a parfois fallu cravacher (succès étriqué 3-2 chez la lanterne rouge BMV92 !), mais la plupart du temps, l’équipe qui ne souhaitait au départ que remporter autant de matches qu’elle en perdrait a trouvé sa stabilité. Et donc aligné les victoires. Certaines probantes, dans les derbies face à Delémont notamment. Et, surtout, face à l’équipe qui a fait toute la saison au 2e rang, VBC La Suze articulé autour de Janine Beutler, une ancienne de LNA.

Au match aller à Porrentruy, ce fut déjà une « sacrée bataille », un jeudi soir, jusqu’au milieu de la nuit. Et un succès de référence 3-2. Pour l’antépénultième match de la saison à Saint-Imier, les Bruntrutaines ont décidé de jouer le coup à fond. Elles enregistraient le retour sur le terrain, après une blessure, de leur coach Bénédicte Mboli et le renfort de deux juniors M19, Méline Giulieri et Jehona Shkodriqi, qui ont fortement pesé sur le match. En particulier au service. Méline Giulieri a réalisé de magnifiques séries de mises en jeu, puissantes et ciblées, Jehona Shkodriqi a trouvé de bons angles en attaque à l’aile.

Bien organisées, volontaires, les Bruntrutaines ont remporté le 1er set, 25-20, après un départ idéal (8-2). Scénario inverse au 2e set. Piquée au vif, la Suze a fait la course en tête. Porrentruy est revenu, sans parvenir à passer l’épaule.

Ce n’était que partie remise. Parfois euphoriques, les Ajoulotes ont dominé de la tête et des épaules le 3e set (25-12). Le 4e a été plus disputé et plus tendu. Mais Porrentruy a eu la bonne idée de faire la course en tête et, au fil de la manche, de creuser l’écart et éliminer les fautes techniques inutiles. Profitant aussi des erreurs de La Suze, Porrentruy a tenu bon pour signer un succès d’estime face à une équipe jusque-là mieux classée que lui.

La victoire et les trois points ramenés de La Suze ont une incidence « majeure » : les D4 du VBC Porrentruy passent au 2e rang, à égalité de points avec la Suze mais avec une victoire de plus (paramètre déterminant, avant le set-average). Une situation inespérée, qui fait la fierté de Béné Mboli, Egzona Rahmani, Lorette Fleury, Nastasia Casarano, Cindy Varé, Gresa Ferati, Manon Friedli. De Marie Petignat aussi, pilier de l’équipe, absente samedi parce qu’elle travaillait.

Il s’agit de confirmer lors des deux derniers matches, avec un chouïa de pression : il faut battre Tramelan et Nidau M23 lors des deux derniers matches. Un joli challenge, dans les cordes des D4 !

 

// Jeudi 1er décembre 2016 // VBC Porrentruy – VBC La Suze, 3-2 (26-24  24-26  25-23  9-25  15-9, 115’)

 

VBC Porrentruy : Bénédicte Mboli, Nastasia Casarano, Fiona Bregnard, Egzona Rahmani, Lorette Fleury, Cindy Varé, Jeanne Chappuis, Marie Petignat.

Notes : salle de l’Oiselier, 6 spectateurs. Arbitre : Mme Cindy Monnerat.

L’exploit, grâce aux séries de services

Personne ne donnait cher des chances des dames du VBC Porrentruy, néo-promues en 4e ligue, face à l’expérimenté leader La Suze, qui comptait jusque-là 6 matches et 18 points, un seul petit set perdu 25-27 ! Le succès empoché lors du dernier match à Delémont a toutefois donné de la confiance et de l’ambition aux Ajoulotes. Décidées à jouer leur chance à fond face au leader, sans rien avoir à perdre.

Le score serré du début du match a renforcé la perspective de réaliser un bon coup. Surtout que côté jeu et engagement, Porrentruy n’avait rien à envier à une équipe de La Suze bien articulée autour de Janine Beutler. Différence toutefois : face au jeu constant et posé de La Suze, Porrentruy a évolué par à-coups. De bons moments, des actions de qualité, mais aussi des fautes techniques, des ballons tombés entre deux, du déchet en série.

La Suze a pratiquement mené tout au long du 1er set. Porrentruy a égalisé à 14-14, puis 17-17. Mais lorsque La Suze a pris les devants à 19-23, Porrentruy semblait devoir baisser pavillon. C’est alors que le coach a proposé à la serveuse Egzona Rahmani de prendre des risques et servir en sautant. Une bonne option, puisqu’elle a inscrit 4 points consécutifs, offrant une balle de set à son équipe. Il faudra attendre la 2e pour fêter le gain du set (26-24, en 27 minutes).

Scénario presque identique au 2e set. Porrentruy a certes mené 6-3, mais La Suze a ensuite fait la course en tête, Porrentruy revenant à 18-18, puis 20-20. Et 20-24 pour La Suze. Moment choisi pour faire entrer Marie Petignat au service, avec pour mission de tout tenter. Nouvelle option gagnante, Porrentruy est revenu à 24-24. Mais il a alors commis deux fautes en attaque, permettant à la Suze d’égaliser à un set partout.

Au 3e set, Porrentruy a pris les rênes, menant 9-5 puis 16-12. Avant de connaître un vilain « blanc », incapable de réussir un side-out alors que La Suze servait… par le bas ! Porrentruy s’est retrouvé mené 16-20. Puis 19-23. Comme au 1er set. Avec la même option, pour Bénédicte Mboli au service cette fois : prendre des risques. Formule encore payante, puisqu’elle a terminé le set « toute seule » (25-23).

Surprenante, cette équipe de Porrentruy, parfois nonchalante et capable de se surpasser en fin de manche. Mais La Suze n’était pas invaincue pour rien. Les Imériennes ont montré de quel bois elles se chauffent dans un 4e set où l’alignement de Porrentruy (deux passeuses sur le terrain jusque-là) a été modifié, pour tenter de donner plus de poids à l’attaque. Choix peu payant, puisque La Suze l’a aisément emporté 25-9, profitant du désarroi bruntrutain.

L’équipe est revenue à sa stratégie des premiers sets dans la manche décisive, avec deux passeuses (Nastasia Casarano et Cindy Varé), deux ailières de circonstances (Egzona Rahmani – qui a fait un très bon match – et Bénédicte Mboli), le coach faisant ensuite tourner les 4 centrales.

Porrentruy a pris le départ idéal dans le 5e set. Grâce, de nouveau, à une série de services ciblés, de Nastasia Casarano cette fois (7-0). Mais rien n’était encore acquis. La Suze a refait un bout de son retard (8-6), mais Porrentruy tenait son os. Evitant de jouer sur Janine Beutler, cherchant – et trouvant – les failles adverses, Porrentruy a repris le large (10-6, 14-7), pour l’emporter à la surprise générale 15-9.

Certes, tout n’est pas idéal, il y a des imprécisions techniques, des ballons manqués ou qui tombent au milieu du camp. Mais Porrentruy a fait la démonstration qu’il a bien sa place en 4e ligue et qu’il peut même y jouer les trouble-fête. Il s’agira de confirmer lors des deux derniers matches du 1er tour, face à deux adversaires du milieu du classement, à Tramelan vendredi 9, puis contre Nidau M23 samedi 17 décembre.

 

// Lundi 21 novembre 2016 // VBC Delémont – VBC Porrentruy, 1-3 (22-25  25-21  24-26  23-25, 111’)

 

VBC Delémont : Rawan Dib, Zeina Dib, Festina Bitiq, Edona Bitiq, Barbara Ryf, Rina Mehmetaj, Tiffany Goudron, Erlinda Rudaj.

VBC Porrentruy : Marie Petignat, Bénédicte Mboli, Fiona Bregnard, Cindy Varé, Nastasia Casarano, Egzona Rahmani, Lorette Fleury, Jehona Shkodriqi, Luana Sacconi, Manon Friedli.

Notes : salle de la Blancherie, 25 spectateurs. Arbitre : Mme Loane Stäheli.

Une tension paralysante

Pas facile de contenir les émotions d’un derby considéré comme « le match de l’année » ! Le « Delémont-Porrentruy » en 4e ligue – c’était en 5e ligue la saison passée – c’est une question d’honneur pour des filles qui ont longtemps joué… dans l’autre club. Ainsi, sur les 9 joueuses de Delémont, 7 ont évolué à Porrentruy par le passé. A Porrentruy, 2 anciennes Delémontaines.

Le duel pour le titre de 5e ligue l’an passé avait débouché sur un match spectaculaire, remporté 3-1 par Porrentruy. Toutes deux promues, les deux équipes sont bien classées en 4eligue. Le duel promettait.

Il n’a que partiellement tenu ses promesses. La faute à la tension inhérente à l’enjeu. Les filles ont commis beaucoup de fautes, ont connu des hauts et des bas. Le score est resté serré, aggravant encore la pression, au point de « paralyser » les actrices.

Porrentruy a bien commencé le match, avec sérieux et en appliquant les consignes. Il a ainsi logiquement emporté le 1er set. Plutôt que de libérer les filles, ce gain a crispé. Porrentruy a ensuite joué « petit bras », multipliant les imprécisions. Delémont n’en demandait pas tant. Si Porrentruy est revenu à 19-19 et a brièvement mené 20-21, Delémont a égalisé à un set partout.

La tension est encore montée d’un cran au 3e set. Delémont a pris l’avantage à 17-14 ; Porrentruy a égalisé à 20-20. Quand il a mené 24-20, Delémont a pensé avoir fait le plus dur. Porrentruy a réalisé l’exploit de ne plus commettre de fautes et de s’appuyer sur les services de Marie Petignat pour inverser la vapeur et l’emporter 24-26.

Comme aux sets précédents, Delémont a encore mené au 4e set (14-11, 18-13 et, surtout, 23-19). Avant de s’écrouler une nouvelle fois. Ou, plus justement, de plier face aux services appuyés de Bénédicte Mboli. Porrentruy l’emportait in extremis 23-25, empochant 3 points « heureux ».

Le détour par le McDo était mérité. Les Bruntrutaines réalisent un bon début de championnat en 4e ligue : 4 succès en 6 matches et la 3e place provisoire du classement. Ce sera une autre paire de manches jeudi 1er décembre à l’oiselier, contre le leader La Suze !

 

// Lundi 21 novembre 2016 // VBC Delémont – VBC Porrentruy, 1-3 (22-25  25-21  24-26  23-25, 111’)

 

VBC Delémont : Rawan Dib, Zeina Dib, Festina Bitiq, Edona Bitiq, Barbara Ryf, Rina Mehmetaj, Tiffany Goudron, Erlinda Rudaj.

VBC Porrentruy : Marie Petignat, Bénédicte Mboli, Fiona Bregnard, Cindy Varé, Nastasia Casarano, Egzona Rahmani, Lorette Fleury, Jehona Shkodriqi, Luana Sacconi, Manon Friedli.

Notes : salle de la Blancherie, 25 spectateurs. Arbitre : Mme Loane Stäheli.

Une tension paralysante

Pas facile de contenir les émotions d’un derby considéré comme « le match de l’année » ! Le « Delémont-Porrentruy » en 4e ligue – c’était en 5e ligue la saison passée – c’est une question d’honneur pour des filles qui ont longtemps joué… dans l’autre club. Ainsi, sur les 9 joueuses de Delémont, 7 ont évolué à Porrentruy par le passé. A Porrentruy, 2 anciennes Delémontaines.

Le duel pour le titre de 5e ligue l’an passé avait débouché sur un match spectaculaire, remporté 3-1 par Porrentruy. Toutes deux promues, les deux équipes sont bien classées en 4e ligue. Le duel promettait.

Il n’a que partiellement tenu ses promesses. La faute à la tension inhérente à l’enjeu. Les filles ont commis beaucoup de fautes, ont connu des hauts et des bas. Le score est resté serré, aggravant encore la pression, au point de « paralyser » les actrices.

Porrentruy a bien commencé le match, avec sérieux et en appliquant les consignes. Il a ainsi logiquement emporté le 1er set. Plutôt que de libérer les filles, ce gain a crispé. Porrentruy a ensuite joué « petit bras », multipliant les imprécisions. Delémont n’en demandait pas tant. Si Porrentruy est revenu à 19-19 et a brièvement mené 20-21, Delémont a égalisé à un set partout.

La tension est encore montée d’un cran au 3e set. Delémont a pris l’avantage à 17-14 ; Porrentruy a égalisé à 20-20. Quand il a mené 24-20, Delémont a pensé avoir fait le plus dur. Porrentruy a réalisé l’exploit de ne plus commettre de fautes et de s’appuyer sur les services de Marie Petignat pour inverser la vapeur et l’emporter 24-26.

Comme aux sets précédents, Delémont a encore mené au 4e set (14-11, 18-13 et, surtout, 23-19). Avant de s’écrouler une nouvelle fois. Ou, plus justement, de plier face aux services appuyés de Bénédicte Mboli. Porrentruy l’emportait in extremis 23-25, empochant 3 points « heureux ».

Le détour par le McDo était mérité. Les Bruntrutaines réalisent un bon début de championnat en 4e ligue : 4 succès en 6 matches et la 3e place provisoire du classement. Ce sera une autre paire de manches jeudi 1er décembre à l’oiselier, contre le leader La Suze !

 

// Mardi 23 février 2016 // VBC Porrentruy M23 – BMV92, 3-1 (25-19  26-24  15-25  25-17, 96’)

 

VBC Porrentruy : Bénédicte Mboli, Eva Maillard, Déliane Monin, Sophie Mangeat, Nina Valley, Jehona Shkodriqi, Lise Rebetez, Romane Berret.

Notes : salle de l’Oiselier, 10 spectateurs. Arbitre : Mme Sandra Falbriard.

« Finale » de 4e ligue en poche

C’était un duel très attendu, entre deux équipes qui mènent le bal en 4e ligue et, à l’exception de Nidau en embuscade à la 3e place, ne laissent que les miettes aux autres formations. BMV92 et VB Porrentruy M23 ont la même « stratégie » ou presque : des jeunes joueuses encadrées par des filles qui jouent en 2e ligue. Presque un « remake » du match D2 BMV92B – Porrentruy du samedi précédent.

Le duel s’annonçait d’autant plus indécis qu’au match aller à Malleray, Porrentruy ne l’avait emporté que d’un souffle, 3-2. Or, le match n’a pas offert le spectacle escompté. Certes, pour de la 4e ligue, il y eut de très bonnes phases de jeu. Mais il a manqué l’enthousiasme, le suspense et un brin de folie pour que ce soit une véritable finale. Le fait de jouer un mardi soir n’a pas arrangé les choses.

Porrentruy a d’emblée pris les choses en main, faisant passer le score de 5-5 à 10-5. Il a largement dominé le jeu au filet et trouvé, au service, des failles dans la réception adverse. Même si BMV92 est revenu à 16-14, les jeunes Bruntrutaines ont disputé une première manche sereine, sans souci, pour l’emporter 25-19.

Le sentiment que « ce sera assez facile » a ensuite prédominé chez des Bruntrutaines qui ont parfois péché par nonchalance. C’est alors BMV92 qui a conduit les affaires au 2e set, menant 5-9, 11-15, 16-19 et 19-22. Les Ajoulotes se sont réveillées juste à temps pour sauver une balle de set (23-24) et, dans la foulée, inscrire trois points pour passer l’épaule in extremis et mener deux sets à zéro.

Les Jurassiennes bernoises ont senti que Porrentruy n’était pas à 100%. Elles ont multiplié les défenses « impossibles », renvoyant la majorité des ballons chez des Ajoulotes trop souvent surprises. Le 3e set a été équilibré jusqu’à 11-13, puis BMV92 s’est envolé à 11-18, pour s’imposer largement 15-25.

Le match était-il relancé ? Porrentruy a resserré son jeu et retrouvé de l’efficacité offensive, tant en attaque qu’au service. BMV92 s’est accroché, le match s’est animé. Mais Porrentruy a toujours mené (5-1, 12-8, 19-16 et 20-17). Désireux d’en finir, il a donné un ultime coup d’accélérateur et bouclé l’affaire sur un ace de Sophie Mangeat.

Le succès 3-1 creuse l’écart en tête du classement de 4e ligue. Même si les juniors M23 du VBC Porrentruy ne peuvent pas être promues (elles bénéficient d’une place extraordinaire en 4e ligue), elles ont à cœur de terminer en tête. Pour inscrire un titre à leur palmarès. Mais surtout pour donner une bonne image de la filière juniors filles du club. Jusqu’ici, 25 filles en âge juniors ont évolué dans l’équipe M23-D4, selon ce principe : le noyau principal de l’équipe est composé des juniors M17T, encadrées par des filles qui jouent en D3 et en D2.

 

// Samedi 12 décembre 2015 // VBC Porrentruy – VBC La Suze, 3-0 (25-11  25-23  25-17, 67’)

 

VBC Porrentruy M23 : Paula Nussbaumer, Nina Valley, Bénédicte Molli, Jehova Shkodriqi, Anaïs Meusy, Cloé Meusy, Margaux Jubin, Sophie Mangeat, Lise Rebetez, Méline Giulieri, Romane Berret.

Notes : salle de l’Oiselier, 40 spectateurs. Arbitre : M. Gianni Tedeschini.

Encore un joli « mélange » entre juniors

Jusque-là invaincue, l’équipe filles M23 du VBC Porrentruy qui évolue en 4e ligue voulait boucler le 1er tour avec une dixième victoire. C’est fait. Et une fois encore, dans la bonne humeur, le club a réussi à « marier » ses juniors de degrés et d’expérience différents : des M17 « encadrées » par des juniors qui jouent en D2 et en D3. La mayonnaise prend bien et, visiblement, les unes et les autres prennent plaisir à se côtoyer.

Les Bruntrutaines étaient prévenues : l’expérimentée équipe de La Suze, qui compte dans ses rangs l’ancienne joueuse de LNA Janine Beutler, ne serait pas facile à manœuvrer. N’a-t-elle pas été la seule équipe à prendre les trois points au 2e du classement, BMV92 ?

Désireuses de bien faire et de ne pas laisser planer le doute sur leurs intentions, les Bruntrutaines ont entamé la partie tambour battant, menant très vite 10-2. Puis 18-6. Le coach a alors pu faire tourner l’effectif et lancer les plus jeunes dans le bain. Porrentruy a aisément remporté le 1er set (25-11).

Avec l’entrée de Janine Beutler dans l’équipe adverse, les débats se sont équilibrés. A tour de rôle, les équipes ont cru prendre l’ascendant. Avec Paula Nussbaumer à la passe, Porrentruy a affiché une meilleure distribution et sa capacité à marquer des points spectaculaires. Il a mené 15-10, puis 16-12, mais la Suze est revenue à 16-16, puis 20-19. La fin de set a été tendue. A 24-21, Porrentruy n’avait plus qu’à conclure, mais a commis des erreurs. Il a fallu un malheureux service dans le filet de La Suze pour offrir la manche aux Ajoulotes (25-23).

Le 3e set n’a été disputé que jusqu’à 10-10. Le service de Porrentruy a ensuite fait la différence. Et ce sont les seules M17 – les 4 « renforts » de D2 étant laissés sur le banc – qui ont terminé le travail, affichant un grand sourire.

La recette M23 fonctionne bien. Associer des juniors qui ne s’entraînent pas ensemble, de niveaux différents, à des stades de formation divers, fait du bien à tout le monde. Il « dédramatise » la pression pour les meilleures, permet aux moins avancées, justement… d’avancer !

Avec  4 points d’avance après le 1er tour, l’équipe peut aborder le 2e tour avec confiance et sérénité. Mais il s’agira de cravacher, à chaque match, pour tenter de décrocher la 1re place. Une fierté pour la filière de formation du VBC Porrentruy.

 

// Samedi 5 décembre 2015 // VBC La Suze M23 – VBC Porrentruy M23, 0-3 (21-25  20-25  10-25, 60’)

 

VBC Porrentruy : Caroline Munoz, Luana Sacconi, Maëva Erard, Flavie Richert, Anaïs Meusy, Lise Rebetez, Jehona Shkodriqi, Romane Berret.

Notes : salle de Sonvilier. Arbitre : Mme Livia Hess.

Pas si facile

Le classement de 4e ligue présageait d’un match déséquilibré entre les deux équipes M23 SVRJS, avec un net favori, Porrentruy. Or, les juniors M23 de La Suze, avant-dernières de 4e ligue, valent certainement mieux. Elles manquent certes d’expérience, mais elles présentent un bon fond de jeu, avec un bon bagage technique.

Avec un groupe restreint de 8 filles, le VBC Porrentruy a dû cravacher pour ne rien abandonner à Sonvilier. Notamment au cours d’un premier set où les Ajoulotes ont toujours mené, sans parvenir à creuser l’écart. Elles n’ont jamais été en danger, mais elles ne sont pas parvenues à se mettre à l’abri d’un retour possible de La Suze.

Les Imériennes ont longtemps mené dans le 2e set, jusqu’à 11-16 ! Moment « choisi » par Porrentruy pour enfin élever son niveau de jeu, en particulier au service. Elles ont non seulement égalisé à 16-16, mais ont immédiatement pris les devants pour casser net le moral de La Suze.

Le 3e set n’a alors plus été qu’une formalité, Porrentruy développant un bon jeu d’attaque et s’appuyant sur une mise en jeu de qualité. Voilà donc une 9e victoire en 9 matches pour les jeunes Bruntrutaines. Qui devront se montrer plus constantes et plus décisives samedi prochain 12 décembre, en recevant à l’Oiselier l’autre équipe de 4e ligue de La Suze, une équipe expérimentée qu’il s’agira de prendre très au sérieux.

9e victoire, sans histoire

Seules deux équipes se sont inscrites dans la catégorie filles M23, au sein de l’association Jura-Seeland. Elles ont été intégrées au championnat de 4e ligue. Elles étaient directement aux prises, ce samedi, à Sonvilier. Le VBC Porrentruy a clairement pris le meilleur sur La Suze, ce qui n’est pourtant pas déterminant pour le titre régional M23. Le champion M23 sera celui qui obtiendra le meilleur classement final en D4. Cela ne change pas grand-chose, puisque Porrentruy est leader et La Suze avant-dernier.

Pour les Bruntrutaines, cette rencontre n’a été qu’une formalité. En s’appuyant sur de bons services, avec une bonne organisation sur le terrain et des attaques qui ont pu s’en donner à cœur-joie, bien servies par la passeuse Maëva Erard, Porrentruy a conforté son 1er rang et conservé son invincibilité. Mieux, en profitant de la défaite de Nidau face à La Suze, Porrentruy prend un peu plus ses distances en tête. Avant de recevoir, pour le dernier match du 1er tour, samedi prochain 12 décembre, une coriace équipe de La Suze.

 

// Jeudi 19 novembre 2015 // GS Porrentruy – VBC Porrentruy, 1-3 (26-24  21-25  16-25  20-25, 100’)

 

VBC Porrentruy : Bénédicte Mboli, Gresa Ferati, Maëva Erard, Nina Valley, Jehona Shkodriqi, Lise Rebetez, Méline Giulieri, Anaïs Meusy, Cloé Meusy, Vjosa Ferati, Laure Bieri, Romane Berret.

Notes : salle B de l’Oiselier, 20 spectateurs. Arbitre : Mme Sandra Falbriard.

Application laborieuse

Il y a plusieurs façons d’apprécier un match. Il y a « l’essentiel », soit la victoire et les trois points. C’est en l’occurrence acquis. Il y a l’objectif de formation et d’acquisition d’expérience : en alignant 10 M17 sur 12 joueuses, là encore, le but est atteint. Il y a enfin la qualité de la performance, de l’engagement, du jeu. C’est là que le bât blesse.

La performance des jeunes Bruntrutaines a été très… diverse. Du bon, parfois, mais beaucoup d’à-peu-près. Et beaucoup trop de ballons tombés dans le camp, ou simplement déviés alors qu’ils devaient être remontés.

Il n’y avait pas toute l’application nécessaire chez des jeunes Bruntrutaines qui sont incontestablement moins performantes en semaine que le week-end. Il y a eu aussi des attitudes suffisantes, croyant que tout irait aisément.

Ainsi en est-il allé du 1er set. Contre une équipe de Gym-Sport Porrentruy valeureuse, au jeu pas toujours conventionnel et qui va chercher les failles adverses avec des ballons renvoyés rapidement, les juniors du VBC ont (trop) souvent laissé tomber le ballon dans leur camp, se faisant d’inopportunes politesses ! Pourtant, en prenant l’avantage à 16-12, puis 24-23, elles semblaient pouvoir passer l’épaule. Elles ont failli sur les points décisifs, offrant la manche initiale aux « voisines de salle », qui n’en demandaient pas tant.

Sermonnées, bien emmenées par Bénédicte Mboli exemplaire et Gresa Ferati performante, les juniors ajoulotes ont enfin imprimé leur rythme à la rencontre, menant 6-1, puis 16-10 et 22-12. Retrouvant malheureusement leur nonchalance en fin de set pour laisser GS Porrentruy revenir à 24-21. Sans dommage.

Le 3e set a été le meilleur. Le VBC a été efficace au service, en attaque et a limité les imprécisions, sinon en fin de manche (GS Porrentruy est revenu à 19-16 !). Faute de concentration globale suffisante, le VBC a dû cravacher jusqu’au bout et trouver les ressources pour s’éviter un 5e set, lorsqu’il était mené 11-13 dans le 4e set, ou lorsque l’adversaire est revenu à 20-19. Les bons services et des attaques bien placées ont permis aux jeunes Bruntrutaines de rester invaincues, après 8 matches de championnat.

Il y a là de quoi être satisfait et fier : la formule qui permet d’aligner des M17 (nées en 2000 et après) en 4e ligue, avec une ou deux juniors plus aguerries, fonctionne bien. Elle est formatrice, dit bien comment fonctionne la filière au VBC Porrentruy, et produit de bons résultats. A confirmer lors des deux derniers matches du premier tour, les deux fois face à La Suze (équipes M23 et adultes).

 

// Mardi 10 novembre 2015 // BMV92 – VBC Porrentruy M23, 2-3 (12-25  25-10  22-25  25-20  10-15, 98’)

 

VBC Porrentruy M23 : Bénédicte Mboli, Nina Valley, Maëva Erard, Méline Giulieri, Romane Berret, Lise Rebetez, Gresa Ferati, Flavie Richert, Sophie Mangeat, Eva Maillard.

Notes : salle ESMA à Malleray, 30 spectateurs. Arbitre : Mme Shadya Christe.

Des hauts et des bas

En déplacement en semaine dans la minuscule et froide salle de Malleray, les juniors M23 du VBC Porrentruy ont soufflé le chaud et le froid durant cinq sets étranges, tant à tour de rôle, chaque équipe a laminé son adversaire.

Un match par à-coups, avec d’incessants et spectaculaires renversements de situations, qui disent le potentiel des deux équipes, mais aussi leur inconstance et leur fragilité.

C’est Porrentruy qui a donné la première grosse impulsion d’un match d’un bon niveau pour de la 4e ligue (il y avait quelques juniors de 2e ligue dans les deux équipes), au service surtout, dans un 1er set qu’il a très bien maîtrisé. Exemple de ces bonnes dispositions bruntrutaines, Gresa Ferati a réalisé un set de feu, autant en relance qu’en attaque.

Question : comment peut-on emporter un 1er set 25-12 et être mené 2-19 dans le 2e ? C’est pourtant bien ce qui s’est produit. BMV92 a pu s’appuyer sur le remarque et lourd service d’A. Lovis, et Porrentruy a alors paniqué. Avec un handicap important : la hauteur de la salle. Que de ballons au plafond !

Le début du 3e set a été plus disputé, BMV92 menant 6-5. Les Ajoulotes ont pu retrouver leurs services lourds et ciblés pour prendre un avantage conséquent à 10-6, puis 18-9. Il a toutefois fallu cravacher en fin de manche, en utilisant à bon escient la feinte, pour l’emporter 25-22 (il y a eu 23-22 !). Porrentruy aurait dû passer l’épaule au 4eset, menant 4-0, puis 14-9 et 16-10. Mais, « fidèle » à son instabilité, l’équipe ajoulote a connu un nouveau gros « blanc », encaissant 9 points avant de réagir. Et de reprendre l’avantage à 20-19, puis de laisser BMV92 s’envoler pour égaliser à deux sets partout.

Les jeunes Bruntrutaines ont su trouver  les ressources mentales pour produire un bon 5e set. Ce fut d’abord ardu, en raison des très bonnes attaques de BMV92, bien placées (5-7), mais Porrentruy a lui aussi trouvé une juste alternance en attaque pour prendre l’avantage à 10-7 puis 13-8 et conclure sur un smash croisé d’Eva Maillard.

Ce fut le plus dur « combat » de l’équipe M23 en 4e ligue. Pour la 1re fois, il a fallu retrousser les manches, gérer les hauts et les bas. C’est une très bonne expérience, il y a beaucoup de leçons à tirer. Avec au final un résultat positif et le maintien de l’invincibilité d’un groupe qui peut et doit faire mieux. Les esprits chagrins diront qu’en 7 matches, c’est le premier point perdu ; ceux qui étaient à Malleray rétorqueront que deux bons points ont été ramenés, dans des conditions toujours difficiles à l’ESMA.

 

// Samedi 31 octobre 2015

VBC Porrentruy M23 – VBC Nidau, 3-0 (25-17  25-20  25-14, 59’)

VBC Moutier – VBC Porrentruy M23, 1-3 (22-25  19-25  25-20  11-25, 85’)

 

VBC Porrentruy M23 (contre Nidau) : Maëva Erard, Audrey Jubin, Jehona Shkodriqi, Eva Maillard, Margaux Jubin, Flavie Richert, Anaïs Meusy, Lise Rebetez, Vjosa Ferati, Laure Bieri.

VBC Porrentruy M23 (à Moutier) : Maëva Erard, Bénédicte Mboli, Egzona Rahmani, Eva Maillard, Cloé Meusy, Méline Giulieri, Anaïs Meusy, Vjosa Ferati, Romane Berret.

Les M23 restent invaincues et en tête de 4e ligue

Ce fut un beau duel au sommet de 4e ligue. Il a fallu un très bon Porrentruy pour venir à bout d’une équipe de Nidau, jeune elle aussi, jusque-là invaincue en cinq matches. Ce fut un bon match de 4e ligue, alerte, ponctué de jolis points, avec de bonnes prises de risques.

Porrentruy l’a pourtant largement emporté, supérieur dans tous les domaines, grâce en particulier à son service plus performant.

Pour réussir un tel match, il a fallu que les trois juniors D2 et D3 fassent le job et, surtout, que les M17 se mettent au niveau. Défi relevé, avec un bel engagement, de bons gestes techniques et parfois, avec un certain panache en phase offensive.

Les jeunes Bruntrutaines ont avant tout réalisé de très bonnes entrées de sets, menant 5-1 dans le 1er, 6-2 dans le 2e, 6-1 dans le 3e. C’est bon pour la confiance, ça donne des ailes. Toutefois, le 1er set a longtemps été indécis, Nidau s’accrochant à 6-6, puis 10-10 et 15-15, sans jamais prendre l’avantage. Porrentruy a creusé un écart décisif à 20-15, donnant un sale coup au moral des Seelandaises.

Mais Nidau s’est encore battu au 2e set, à 11-9, puis 17-15 et 18-16. Là encore, au « meilleur » moment, Porrentruy a mis une pression maximale au service et pris un net avantage (22-16).

Le 3e set a été une formalité, les Ajoulotes réussissant de très bons mouvements offensifs, grâce à de bonnes relances et des passes rapides. C’est tout le groupe qui a contribué au succès, le coach n’hésitant pas à faire confiance à toutes les filles. C’est carrément l’équipe M17T qui a terminé le match, avec brio.

Voilà les jeunes Bruntrutaines bien installées en tête du classement. Mais rien n’est joué, on n’en est même pas encore au tiers du championnat. Le prochain déplacement, en semaine à Malleray, s’annonce périlleux !

3 points à Moutier, sans brio, là !

En semaine à Moutier, les jeunes Bruntrutaines ont peiné. Certes, la victoire était au rendez-vous, mais le fait de jouer en semaine et à l’extérieur avait privé les Ajoulotes d’énergie et d’enthousiasme. Résultat, un jeu globalement mou, avec beaucoup de gestes imprécis. Fort heureusement, le volume de jeu est resté suffisant pour prendre le dessus sur la jeune mais volontaire équipe prévôtois.

En s’appuyant sur un bon service et une capacité à trouver les secteurs faibles adverses en attaque, Porrentruy a tenu le match, remportant ainsi sans trop de difficulté les deux premiers sets. La nonchalance a coûté le 3e set, au cours duquel de trop nombreux ballons sont tombés dans le camp ajoulot, à la suite de feinte et de manque de réaction des filles en défense.

Le tir a été corrigé dans un 4e set un peu plus sérieux et efficace, finalement aisément remporté par des Bruntrutaines capables de produire un jeu autrement plus fringant et efficace.

Pourtant, selon l’adage sportif, l’essentiel est sauf : les trois points.