// Comptes rendus Filles M17

 

// Vendredi 4 novembre 2016 // VBC Porrentruy – VB Péry A, 3-2 (23-25  26-24  25-8  17-25  15-11, 91’)

 

VBC Porrentruy : Laure Bieri, Vjosa Ferati, Léane Giulieri, Laura Gerber, Imma Rodriguez, Romane Riat, Kenza Bregnard, Axelle Nicoulin, Pauline Fueg.

Notes : salle de l’Oiselier, 40 spectateurs. Arbitre : M. Vincent Brêchet.

Des hauts, des bas, et un match acharné

Comme Porrentruy, VB Péry A avait gagné trois des quatre matches disputés jusqu’ici. Mais l’équipe du Jura bernois est hors concours, elle aligne, avec dérogation, des filles au-delà de l’âge autorisé. Ce fut un match disputé, avec des hauts et des bas et, au final, c’est un Porrentruy appliqué qui l’a emporté de manière méritée.

Les jeunes Bruntrutaines avaient à cœur de montrer que la défaite du samedi précédent à Malleray était un accroc, et qu’elles savent toujours gagner. Face à une équipe de Péry à la technique plutôt bien stabilisée, les Ajoulotes ont mis du temps à trouver leurs marques, menées tout au long du 1er set (6-11, 10-18), mais elles sont bien revenues à 23-24, pour échouer au poteau. L’un des tournants du match s’est produit au 2e set. Péry a continué son bonhomme de chemin et mené 9-12. Grâce aux bons services de Léane Giulieri, Porrentruy a renversé la vapeur pour mener 15-12, puis 22-18, mais il a fallu s’accrocher pour égaliser à 1 set à 1 (26-24).

Le 3e set a été une promenade de santé contre un Péry qui a baissé les bras (25-8 !). Mais les performances en montagnes russes sont légions en M17. Porrentruy a commis trop d’erreurs au 4e set, laissant Péry revenir à 2 sets partout. S’appuyant encore sur le service de Léane Giulieri et les bonnes attaques de Laura Gerber, Porrentruy a fait la course en tête dans le 5e set (7-1, 9-5, 13-8) pour signer un succès long à se dessiner, mais qui montre que l’équipe ajoulote, toujours en phase d’apprentissage tactique, sait s’accrocher.

Ce succès assure une place dans le groupe titre au 2e tour. La venue de Courfaivre à l’Oiselier samedi 12 novembre (13h15) peut et doit permettre de conserver la première place du classement.

 

// Samedi 29 octobre 2016 // BMV92 – VBC Porrentruy, 3-1 (25-23  19-25  25-22  27-25, 93’)

 

VBC Porrentruy : Laure Bieri, Vjosa Ferati, Laura Gerber, Ilona Telesca, Imma Rodriguez, Romane Riat, Pauline Fueg, Axelle Nicoulin, Kenza Bregnard, Gjuljana Sofra, Zoé Kunz.

Notes : salle de l’ESMA à Malleray. Arbitre : M. Gaëtan Merkelbach.

Une bonne leçon

Les juniors filles M17 du VBC Porrentruy, après trois premiers matches sans histoire remportés (trop) facilement 3-0, ont appris le goût amer de la défaite à Malleray. Un dénouement cruel, car les Ajoulotes avaient les moyens de ramener autre chose que des regrets.

Elles ont pris ainsi une bonne leçon. Sans enthousiasme suffisant, sans rage de vaincre, on doit s’avouer vaincu. C’est d’autant plus vrai quand l’écart est ténu. Les Ajoulotes perdent trois sets avec 2 ou 3 points d’écart. Elles menaient 23-22 dans le 1er et 23-20 dans le 4e. Avant de se faire rattraper et dépasser.

C’est finalement une bonne leçon, car elle ne devrait pas avoir d’impact pour la qualification pour le groupe titre. Elle dit que certaines filles ne sont pas encore au niveau M17 et qu’elles doivent continuer de s’entraîner fort et régulièrement. Elle dit aussi que les plus aguerries sont parfois trop suffisantes. Pourtant, avec Vjosa Ferati, Laura Gerber, Laure Bieri, Ilona Telesca ou Léane Giulieri (absente à Malleray), Porrentruy dispose d’une bonne base. Il est nécessaire que les passeuses trouvent leur place et davantage de précision, et que le reste du groupe se faufile dans le sillage des plus expérimentées. Il est surtout nécessaire que ce groupe s’entraîne plus régulièrement ensemble. Il y a du potentiel, la mise en place de la spécialisation se fait gentiment. Un « chouïa » d’agressivité et d’enthousiasme supplémentaires et cette équipe est promise à un bel avenir. Si la défaite de BMV92 provoque ce déclic, elle aura été utile.

 

// Dimanche 6 mars 2016 // Volley Espoirs Biel-Bienne – VBC Porrentruy, 2-3 (25-20  11-25  25-22  24-26  13-15, 117’)

 

VBC Porrentruy : Flavie Richert, Méline Giulieri, Jehona Shkodriqi, Nina Valley, Lise Rebetez, Cloé Meusy, Maëva Erard, Laure Bieri, Anaïs Meusy, Romane Berret.

Notes : salle de l’Esplanade à Bienne, une vingtaine de spectateurs. Arbitre : Mme Rositsa Slavova.

Revenues de nulle part

Trop souvent, les matches des catégories juniors sont à sens unique, avec de (trop) gros écarts de niveaux et des résultats sans surprise. Sauf entre Volley Espoirs Biel-Bienne et le VBC Porrentruy, chez les filles M17T. Là, c’est à chaque fois un combat acharné avec un suspense insoutenable.

Voyez plutôt : le 26 septembre à l’Oiselier, Bienne l’a emporté 3-2, 15-13 au 5e set, après 111 minutes de jeu. Le 28 novembre à Bienne, victoire 3-2 de Porrentruy, après 118 minutes, un invraisemblable retournement de situation dans le 4e set remporté 29-27 par Porrentruy.

Le 16 janvier à l’Oiselier, en 100 minutes, Porrentruy a signé un bon 3 à 1, non sans s’être fait des frayeurs en perdant le 4e set 25-27. Le 4e et dernier match entre les deux équipes, dimanche 6 mars à Bienne, n’a pas failli à la tradition. Il a fallu 117 minutes pour départager deux équipes très proches, pas au mieux de leur forme, qui ont tour à tour connu de bons moments et craqué à d’autres. Au final, Porrentruy arrache un succès 3 à 2 improbable, après avoir été mené 2 sets à 1 et 24-20 dans le 4e ; en passant l’épaule in extremis dans le 5e set 15-13 !

Porrentruy avait pourtant bien débuté la partie, menant 8-3 et 11-4. Bons services, bonne organisation et des consignes bien appliquées.  Porrentruy est alors tombé dans une léthargie dont il a eu mille peines de ressortir. Disposant d’une technique de fond de camp bien stabilisée, Bienne est revenu, puis a pris les devants à 17-16, laissant des Bruntrutaines sans réaction. Logiquement, Bienne a pris le 1er set (25-20).

Piquées au vif, sermonnées par leur coach, les Bruntrutaines ont montré de quoi elles sont capables dans un 2e set qui fut le meilleur du match, prenant progressivement leurs distances (4-6, 7-10 puis 7-14, 10-18 et 11-25). Ce fut malheureusement sans suite. Trop vite mené 9-3, Porrentruy s’est de nouveau crispé et a multiplié les fautes techniques dans le 3e set. Les Ajoulotes ont toutefois eu le mérite de ne pas lâcher prises, revenant à 19-21 et, surtout, à 22-23. Mais un service manqué (encore un !!!!!) a empêché l’équipe visiteuse de renverser la situation.

Le 4e set fut une succession de hauts et de très bas. Porrentruy a pris la tête, 2-6 et 8-11. Puis a sombré, multipliant les fautes directes, laissant Bienne s’envoler à 19-11, puis 20-13 et 23-17. Tout semblait dit, Bienne avait pris l’ascendant et aurait dû conclure aisément. Il y a pourtant eu un peu de flottement chez les Biennoises et, subitement, Porrentruy a retrouvé son venin. Pour revenir à 20-23. Mais à 20-24, il n’y avait plus de droit à la faute pour une équipe qui les avait multipliées. Anaïs Meusy au service n’a pas craqué, à l’inverse de Biennoises qui n’ont pas compris ce qui leur arrivait. Porrentruy est ainsi revenu de nulle part pour arracher cette manche 24-26. Il y a parfois, comme ça, des miracles sportifs.

Comme de juste, le match se jouerait encore au 5e set. Qui a parfaitement débuté pour Porrentruy et une attaque remarquable de Lise Rebetez. Feu de paille, Bienne a vite repris les devants, profitant des services manqués de Porrentruy. 6-2, puis 7-3 et 9-6 pour les Biennoises. Une nouvelle fois, grâce à une grosse présence au-dessus du filet, Porrentruy a remonté son retard, pris l’avantage à 11-12, puis 12-14, pour finalement l’emporter 13-15. C’est juste de parler de hold-up. Il n’empêche, dans l’adversité, Porrentruy n’a pas complètement craqué et a eu le mérite d’y croire jusqu’au bout.

Ce succès au bout du suspense garantit quasiment la 2e place aux Ajoulotes, pour autant qu’elles empochent trois autres points samedi prochain 12 mars à l’Oiselier face à VFM B.

Les vestiaires de l’Esplanade à Bienne résonnent encore des chants de victoires d’Ajoulotes qui n’ont pas su se libérer sur le terrain. On ne retiendra alors que le résultat.

 

// Samedi 5 mars 2016 // VFM A – VBC Porrentruy, 3-0 (25-15  25-21  25-16, 61’)

 

VBC Porrentruy : Flavie Richert, Romane Berret, Maëva Erard, Jehona Shkodriqi, Anaïs Meusy, Lise Rebetez, Méline Giulieri, Cloé Meusy, Nina Valley, Vjosa Ferati, Léane Giulieri, Laure Bieri.

Notes : salle du Centre de loisirs à Saignelégier, 50 spectateurs. Arbitre : M. Eric Mailhot.

Pas d’exploit, mais une bonne résistance

Les filles M17T du VBC Porrentruy n’auront finalement pas réussi à prendre un set au leader du championnat, VFM. Mais ce n’est pas faute d’avoir essayé. Certes, grâce à ses meilleures joueuses, VFM est supérieur et mérite son titre et sa participation aux finales nationales, où le VBC Porrentruy lui souhaite bonne chance et d’obtenir un classement « tout en haut » !

Bien qu’il leur ait fallu un peu de temps pour se réveiller, les Ajoulotes ont offert une bonne résistance aux Francs-Montagnardes dans la petite salle du centre de loisirs de Saignelégier.

Ce fut un bon match pour la catégorie M17, avec de la qualité au service et en attaque.

VFM a d’emblée marqué son territoire et profité du début timoré de Porrentruy, pour mener 7-1. Porrentruy aurait-il un « léger » complexe d’infériorité ? Peut-être. Mais les Ajoulotes ont aussi des qualités et du caractère. Elles ont eu de bonnes phases dans ce 1er set, sont revenues à 12-9. Mais elles n’ont rien pu face à la puissance de Coralie Varé.

Les Bruntrutaines ont réalisé un très bon 2e set, encouragées par un score positif pour elles (7-2, puis 12-7). Très bons services, bonne organisation défensive et de bonnes options au-dessus du filet. Malheureusement, elles commettent encore trop de fautes inutiles. VFM en a profité pour revenir à 12-12, puis 15-15. VFM a pris une première fois l’avantage à 19-17, mais Porrentruy s’est encore accroché (19-19). Alors qu’il était tout près de prendre enfin un set, Porrentruy a manqué de réussite et d’audace. Il a aussi commis deux fautes techniques qui lui ont coûté cher, laissant VFM s’envoler à 23-19, puis 25-21.

La perte de ce set laisse un petit goût d’amertume et de frustration, ce d’autant que le groupe a produit un très bon jeu.

Le coach de l’équipe ajoulote a ensuite fait tourner l’effectif, pour donner à chacune la possibilité de s’exprimer, face au leader et à son potentiel. Porrentruy a mené 4-3, puis a accroché VFM (15-13), sans parvenir à faire douter une équipe taignonne qui s’appuie principalement sur 3 filles. Mais c’est là sa force.

Lors du débriefing, les Bruntrutaines ont dit leur satisfaction, leurs progrès et leur fierté d’avoir poussé, par moments, VFM dans ses retranchements. Mais il manque encore de la constance et davantage d’efficacité en réception de service. C’est sûrement dans le secteur service-réception que s’est faite la différence. Et là, Porrentruy manque encore de stabilité et d’efficacité.

 

// Samedi 30 janvier 2016 // VBC Porrentruy – VFM A, 0-3 (23-25  20-25  13-25, 72’)

 

VBC Porrentruy : Flavie Richert, Maëva Erard, Jehona Shkodriqi, Nina Valley, Anaïs Meusy, Lise Rebetez, Vjosa Ferati, Méline Giulieri, Cloé Meusy, Laure Bieri, Léane Giulieri, Romane Berret.

Notes : salle de l’Oiselier, 40 spectateurs. Arbitre : M. Thierry Lenweiter.

L’écart se resserre

Largement battu au 1er match en septembre, toujours défait 3-0 mais avec une meilleure résistance en novembre, Porrentruy avait l’ambition de montrer qu’il progresse et qu’il est à même de malmener le leader VFM. Objectif très partiellement atteint à l’Oiselier.

Certes, l’écart se resserre entre les deux équipes, mais VFM reste un ton au-dessus, plus stable, commettant moins d’erreurs et s’appuyant sur un meilleur service.

Les Bruntrutaines ont pourtant exprimé une belle envie de malmener un leader difficilement contestable. Elles ont fait jeu égal au 1er set. Mieux, elles ont souvent dominé l’échange, mais se sont elles-mêmes pénalisées en commettant trop de fautes inutiles en relance ou au service. A 18-18, puis 23-23, il a manqué très peu aux Ajoulotes pour faire plier un VFM qui s’appuie sur 2 joueuses et, surtout, qui commet peu de fautes.

Il aurait fallu aller « au bout » de ce 1er set pour donner une tournure autre que « logique » à ce match où l’acteur le plus faible a été l’arbitre L Mais les jeunes Bruntrutaines n’ont pas su forcer la décision. Certes, elles peuvent être fières d’avoir résisté et perdu 23-25, mais elles y ont laissé leur audace.

La suite du match a été de moindre qualité. Certes, dans chaque équipe, on a présenté un jeu d’excellente facture, mais avec un taux de réussite pas suffisant. Et là encore, VFM a profité des approximations bruntrutaines. C’est vraiment dommage, car Porrentruy a le niveau. Mais il est fortement pénalisé par les « oublis » et les gestes galvaudés. Alors, dès le milieu du 2e set, « ça a mal tourné ». VFM a pris le large. Porrentruy s’est accroché, sans parvenir à combler l’écart.

En confiance, VFM a « déroulé » dans le 3e set, Porrentruy résistant jusqu’à 12-15, sans parvenir à inverser la tendance.

Le succès franc-montagnard ne souffre aucune discussion. Il aurait fallu un super-Porrentruy pour le contester. Et surtout, une équipe ajoulote avec un mental d’acier. Il s’est fissuré dès la perte du 1er set.

Malgré le résultat négatif, ce fut un bon spectacle, avec deux équipes qui disposent d’un bagage général de qualité. S’il entend contester la suprématie de VFM, Porrentruy doit réduire drastiquement les ballons perdus et exprimer davantage de « foi » dans les consignes de jeu. Tout un apprentissage qui « avance », mais qui nécessite encore du temps.

Porrentruy doit maintenant se concentrer sur la défense de la 2e place et tenter son va-tout lors du 4e et dernier match à VFM, en mars. Il doit pour cela trouver davantage d’efficacité dans son jeu.

 

// Vendredi 15 et samedi 16 janvier 2016

 

VFM B – VBC Porrentruy, 0-3 (13-25  19-25  18-25, 56’)

VBC Porrentruy – Espoirs Biel-Bienne, 3-1 (25-20  25-21  25-27  25-16. 100’)

 

VBC Porrentruy : Romane Berret, Flavie Richert, Anaïs Meusy, Cloé Meusy, Lise Rebetez, Méline Giulieri, Vjosa Ferati, Léane Giulieri, Jehona Shkodriqi, Laure Bieri, Nina Valley, Maëva Erard.

Notes : salle du centre de loisirs à Saignelégier, arbitre : M. René Seuret. Salle de l’Oiselier, 40 spectateurs. Arbitre : Mme Shadya Christe.

Des progrès visibles

Si le succès obtenu à Saignelégier contre VFM B était dans la logique des choses, tout indiquait qu’une fois de plus, la rencontre serait très serrée entre deux équipes très proches : Porrentruy et Espoirs Biel-Bienne, qui se disputent la 2e place du classement. Les deux premières confrontations s’étaient soldées par des scores étriqués, 3-2, une fois pour chaque équipe.

Ce samedi 16 janvier, les jeunes Bruntrutaines ont exhibé leur force de caractère et leurs progrès. Individuels et collectifs. Elles ont pris le meilleur sur une équipe biennoise homogène, où les joueuses disposent d’un bon bagage technique, qu’il n’est pas facile de prendre en défaut.

Les M17T tiennent leur match de référence. Elles ont réalisé un 1er set de toute beauté, avec un potentiel offensif qui a enfin pu s’exprimer. Il n’y a eu qu’une petite alerte en fin de manche, mais l’écart était creusé.

La première partie du 2e set a vu le niveau baisser, des deux côtés. Porrentruy avait pris un meilleur départ, mais en l’espace de cinq minutes, est retombé dans ses travers, multipliant les fautes inutiles. Le progrès, c’est que cette mauvaise passe n’a pas duré trop longtemps. Porrentruy n’a pas perdu pied, s’accrochant puis passant l’épaule en fin de manche.

Dans d’aussi bonnes dispositions, proposant un excellent spectacle, face à des Biennoises qui se sont bien défendues, Porrentruy s’est dit qu’il allait l’emporter 3-0. Il avait pris suffisamment d’avance pour conclure sans trembler. Il y a eu quelques changements dans l’équipe, quelques hésitations, et des Biennoises qui ne voulaient pas abdiquer. Et finalement 2 dernières fautes qui ont coûté la manche.

Restant calme, retrouvant leur efficacité au service, à la passe et en attaque, Porrentruy n’a pas douté. Il a fait rapidement la course en tête au 4e set, obtenant un succès qui va compter et donner confiance.

Un bémol tout de même, il n’a pas été possible de faire tourner l’effectif. La stratégie gagnante consistait à laisser sur le terrain l’équipe la plus performante. Les essais de changements n’ont pas porté leurs fruits. Une stratégie pour ce seul match. Le juste principe veut que toutes les filles qui s’en donnent les moyens peuvent jouer et apporter leur contribution au succès. On relèvera que les remplaçantes ont mis une belle ambiance, contribuant aussi au succès.

Porrentruy a désormais les moyens de défier VFM A, les yeux dans les yeux, Ce sera le 30 janvier à l’Oiselier.

 

// Samedi 12 décembre 2015 // VBC Porrentruy – FSG Courfaivre, 3-0 (25-11  25-13  25-18, 58’)

 

VBC Porrentruy : Flavie Richert, Anaïs Meusy, Cloé Meusy, Lise Rebetez, Léane Giulieri, Méline Giulieri, Jehona Shkodriqi, Laure Bieri, Maëva Erard, Nina Valley, Romane Berret.

Notes : salle de l’Oiselier, 20 spectateurs. Arbitre : Mme Mélanie Winkler.

Un match sans histoire

Parce qu’il y a souvent trop de gestes approximatifs, de services ratés et de ballons envoyés hors des limites du terrain, les juniors M17 du VBC Porrentruy ont lancé une « opération 0 faute ». Exigeant de l’application, de la concentration et mettant une certaine pression. Le résultat est satisfaisant. Les jeunes Bruntrutaines sont non seulement capables de « coups d’éclat », elles parviennent mieux, désormais, à maîtriser les gestes simples et éviter les erreurs « inutiles ».

Il est vrai que l’adversité n’était pas farouche. Même si Courfaivre a affiché un visage plus conquérant qu’au 1er match. Pas suffisant toutefois pour faire douter les Bruntrutaines, qui ont à chaque set rapidement pris le large.

Réjouissants, les progrès réalisés dans le secteur offensif, avec des filles qui « plantent » désormais leurs smashes, notamment les attaquantes centrales. L’organisation de l’équipe fonctionne bien elle aussi. Mais il reste une grosse marge de progression dans la constance. Et la capacité des joueuses, individuellement, à ne pas multiplier les ballons perdus à la file.

Les M17T vont ainsi boucler le double 1er tour à la 2e place, vraisemblablement à égalité avec Bienne, à bonne distance du leader VFM. Le 2e tour sera chaud, face à Bienne (dès le 16 janvier). Et pourquoi pas bousculer encore un plus VFM. Le groupe M17T est, en tout cas, en progrès.

 

// Samedi 28 novembre 2015 // Espoirs Biel-Bienne – VBC Porrentruy, 2-3 (28-26  27-29  25-15  25-27  9-15, 108’)

 

VBC Porrentruy : Flavie Richert, Anaïs Meusy, Cloé Meusy, Maëva Erard, Nina Valley, Jehona Shkodriqi, Méline Giulieri, Léane Giulieri.

Notes : salle du Lac à Bienne. 3 autres filles (Romane, Vjosa, Laure) de l’équipe M17T jouent avec l’équipe M19F. Arbitre : Mme Laetitia Hidalgo.

Encore un match au bout du suspense

Difficile de faire plus disputés que les matches qui opposent les juniors filles M17 de Volley Espoirs Bienne et celles du VBC Porrentruy. En début de saison, les Biennoises l’avaient emporté 3 à 2 à l’Oiselier, 13-15 au 5e set, après 111 minutes de jeu, chipant la victoire aux Ajoulotes. Scénario inversé ce 28 novembre à Bienne. Porrentruy l’a emporté 3-2, 15-9 au 5e set, après 118 minutes de jeu et après avoir sauvé 3 balles de match au 4e set.

C’est donc le suspense qui a prédominé à Bienne, à l’issue d’un match certes engagé, mais de qualité technique moyenne, avec beaucoup de fautes de part et d’autre. Le 1er set a été serré à souhait (15-15, 21-21). Porrentruy a pris l’avantage à 23-22, mais ne s’est pas procuré de balle de set, au contraire de Bienne, à 23-24, 24-25, 25-26, avant de conclure à 26-28.

Le 2e set a été encore plus acharné, durant 30 minutes : 5-5, 8-7, 15-17 pour Bienne, puis 18-17, 19-21, 22-21 et 24-22 pour Porrentruy, incapable de transformer les balles de set. Incertitude totale ensuite : 24-25 pour Bienne, puis 26-25 pour Porrentruy, 26-27 pour Bienne et finalement 29-27 pour Porrentruy, qui égalisait à un set partout.

Seul le 3e set aura été à sens unique pour des Biennoises qui ont su limiter les fautes directes, à l’inverse des Bruntrutaines qui ont dû manquer plus de 30 services tout au long de la rencontre ! En s’imposant nettement 25-15, Bienne croyait avoir eu raison du moral d’Ajoulotes incapables de se libérer, d’appliquer les consignes et de produire le jeu dont elles sont pourtant capables.

Fébriles, à la confiance vacillante, les Bruntrutaines ont malgré tout des ressources. Elles se sont accrochées au cours d’un 4e set digne des 1re et 2e manches, avec un score tendu : 7-6, 10-10, 14-11 et 16-12 pour Porrentruy, avant de voir Bienne reprendre les devant à 16-18, des Biennoises qui ont cru avoir partie gagnée à 22-24. Les visiteuses ont sauvé les deux premières balles de match, puis une troisième à 24-25, avant de coiffer au poteau (27-25) des Seelandaises peu en veine.

Le 5e set a longtemps été lui aussi indécis : 4-4, 5-5, 7-6 pour Porrentruy, qui a creusé l’écart à 12-6 grâce aux services percutants de Maëva Erard. La partie avait définitivement basculé en faveur d’un VBC Porrentruy qui a enfin montré de quoi il est capable, au service, mais aussi au-dessus du filet. En l’emportant 15-9, Porrentruy a non seulement renversé une situation qui paraissait compromise au 4e set, mais il a à son tour « volé » un point à son adversaire, prenant une belle revanche sur le match aller.

Si Porrentruy peut être fier du résultat et de sa capacité à ne pas abdiquer, il est en mesure de faire bien mieux, au service en priorité, mais aussi en attaque, où il a manqué de lucidité et de discernement. Ce succès peut – enfin – libérer des filles qui peinent jusqu’ici à reproduire en match les bonnes dispositions affichées à l’entraînement.

 

// Samedi et dimanche 14-15 novembre 2015 // VBC Porrentruy – VFM B, 3-0 (25-11  25-15  25-21, 57’) // VFM A – VBC Porrentruy, 3-0 (25-18  25-19  25-21, 73’)

 

VBC Porrentruy : Maëva Erard, Jehona Shkodiqi, Nina Valley, Anaïs Meusy, Cloé Meusy, Lise Rebetez, Laure Bieri, Vjosa Ferati, Romane Berret.

Notes : Oiselier, arbitre : Mme Julie Rossé ; Blancherie, arbitre : M. Vincent Brêchet.

Un bon match à la Blancherie

Après avoir produit un match faible contre les débutantes de VFM B samedi, sanctionné de séries de sauts de corde (bonnes pour les mollets et le mental), les filles M17T du VBC Porrentruy, avec un effectif réduit, ont réalisé une bonne performance dimanche à la Blancherie, en ouverture du match de LNA. Il y a certes la déception de ne rien ramener, même pas un set qui aurait été mérité, mais les jeunes Ajoulotes ont la plupart du temps fait jeu égal avec l’ogre franc-montagnard. Bravo à elles, c’est sur de telles perfs qu’on bâtit sa progression.

Dans les 3 sets, Porrentruy a mené. Ainsi, en ouverture de match, grâce à de bons services, l’équipe ajoulote a carrément malmené VFM (4-1, 13-11). Mais VFM a pris l’avantage à 16-19, pour ne plus rien lâcher. Auteurs de bons gestes techniques, les Bruntrutaines ont parfois manqué de jugeotte, de rigueur dans les choix de jeu et ont laissé tomber quelques ballons « malheureux ». Suffisant pour faire la différence.

Reparties très fort dans le deuxième set (5-0, 9-4, puis 12-8), les Bruntrutaines ont alors remarquablement appliqué les consignes. Mais elles ont flanché en réception, encaissant 8 points consécutifs sans parvenir à bien réagir, malgré les deux temps morts. Mais il en fallait plus pour faire plier des Ajoulotes qui ont le cran de revenir à 19-19. Las, une nouvelle série de gros services adverses a eu raison de Porrentruy.

Le 3e set a ressemblé aux deux précédents. Porrentruy prend les devants (4-2, 8-6), puis connaît un mauvais passage (14-15 à 14-20), revient au courage (20-20) avant de céder sur la fin.

Les jeunes Bruntrutaines peuvent être fières d’elles. Elles avaient été laminées lors du premier match face à VFM A, elles ont été contradicteur de choix ce dimanche. Désormais, le match de la Blancherie servira de référence. Et il reste une sacrée marge de progression, dans les gestes techniques, dans les situations « délicates », dans la lutte contre les ballons perdus bêtement et dans l’application stricte des consignes. De quoi continuer de travailler et de progresser.

 

// Samedi 24 octobre 2015 // VBC Porrentruy M23 – FSG Crémines, 3-0 (25-13 25-18 30-28, 61')

 

VBC Porrentruy : Paula Nussbaumer, Caroline Munoz, Maëva Erard, Flavie Richert, Jehona Shkodriqi, Méline Giulieri, Cloé Meusy, Romane Berret.

Notes : salle B de l'Oiselier, 20 spectateurs. Arbitre : Mme Laurane Girard.

Quelle fin de match !

L'équipe juniors filles M23 du VBC Porrentruy fait peu parler d'elle. C'est pourtant un magnifique projet qui dit la richesse de la filière juniors filles du club. Les M23 ne sont pas une équipe « fermée », c'est une « composition » renouvelée de match en match.

Le principe : le noyau du groupe est l'équipe M17T, encadré et renforcé par deux-trois juniors plus âgées, qui jouent en D2 et en D3.

La formule fonctionne bien, l'équipe M23 qui joue en 4e ligue (faute d'adversaires, il n'y a pas de championnat M23 propre, seule La Suze ayant aussi inscrit une équipe) présente une copie « parfaite » de 4 matches et 4 victoires 3-0. C'est donc un espace de jeu agréable, qui « mélange » les juniors du club et donne du temps de jeu aux filles M17. Le tout avec le sourire.

Après Val Terbi, Tramelan et Glovelier, Crémines, même à 6 joueuses, a constitué un morceau plus difficile à croquer. Les joueuses du « Cornet » sont volontaires et ne manquent pas de puissance au service et en attaque.

Mieux organisées, servant avec plus d'efficacité, les jeunes Bruntrutaines ont remporté les deux premiers sets assez aisément. Le 3e set a été très disputé, par la « faute » (respect!) d'un Crémines qui a tout donné, offrant bien plus qu'une résistance à un Porrentruy qui a dû s'employer à fond lui aussi.

Lorsqu'il a mené 23-21, Porrentruy a pu croire qu'il avait fait le plus dur, jouant notamment avec pertinence sur les filles les moins aguerries de Crémines. Mais les Jurassiennes bernoises ont été audacieuses, tentant et réussissant de très bonnes attaques, revenant à 23-23 et s'octroyant deux balles de set à 24-25 et 25-26. Mais Porrentruy ne voulait rien céder. Il a renversé la situation à 27-26, puis 28-27. Avant de l'emporter au bout du suspense à 30-28.

L'équipe M23-D4 joue deux fois la semaine prochaine, à Moutier mercredi et, surtout, samedi 31.10 à 17 heures à l'Oiselier contre l'autre leader, Nidau, qui compte aussi 4 victoires en 4 matches !

 

// Samedi 17 octobre 2015 // VBC Porrentruy – VFM A, 0-3 (11-25 15-25 16-25, 60')

 

VBC Porrentruy : Romane Berret, Flavie Richert, Maëva Erard, Jehona Shkodriqi, Cloé Meusy, Anaïs Meusy, Méline Giulieri, Vjosa Ferati, Laure Bieri, Léane Giulieri.

Notes : salle de l’Oiselier, 50 spectateurs. Arbitre : M. Vincent Brêchet.

Les jeunes Ajoulotes trop crispées

Cela aurait pu – et dû – être une match disputé, tendu, à l'issue incertaine. Ce ne le fut pas, parce que l'équipe locale M17T n'est pas parvenue, sinon dans la première moitié du 2e set, à se libérer. Crispées, les Ajoulotes n'ont pas le rendement dont elles sont pourtant capables, au service, en réception de service adverse ou en attaque. Alors, elles commettent de nombreuses fautes directes, offrant non seulement des points à l'adversaire mais érodant en même temps leur propre confiance.

La victoire de VFM est indiscutable, le score en atteste. Des Francs-Montagnardes présentant une équipe solide, avec plusieurs recrues engagées dans l'entre-saison. Une équipe où les gestes techniques sont mieux assurés qu'à Porrentruy. Alors, VFM a vite pris les devant au 1er set, faisant passer le score de 6-7 à 6-14. La suite a été facile pour lui.

Porrentruy a donc montré de quel bois il peut se chauffer durant la première moitié du 2e set. Services efficaces, bon engagement défensif, bon travail de la passeuse et des attaques bien senties. Résultat : 4-1, puis 10-7 et 11-8. Puis le « vide ». Engoncé en réception de service, Porrentruy s'est liquéfié, permettant à VFM de renverser la situation et de prendre deux sets d'avance.

Il y eut encore un sursaut de Porrentruy dans le 3e set (8-9 et 10-12), mais comme à chaque fois, VFM a su creuser un écart devenu insurmontable.

Perdre contre un adversaire supérieur n'a rien de déshonorant (perdre tout court non plus!). Mais il y a quelques regrets côté ajoulot. Certes, il s'agit d'encore travailler pour asseoir les gestes techniques. Il existe un potentiel qui doit être exploité. Et surtout, un caractère à forger, pour jouer à 100 %. Les bonnes performances des mêmes filles en 4e ligue (à l'enseigne de l'équipe D4) montrent le chemin à prendre. Le championnat M17 sera long, les équipes s'affrontent à quatre reprises. Largement de quoi préparer les « revanches ».