// Le VBC Porrentruy, une histoire interrompue de près de 4 décénies, avec ses hauts et ses bas, en 8 chapîtres

 

Brochure des 30 ans du VBC Porrentruy

 

1. De la « préhistoire » au 11 décembre 1978

 

Inventé par le pasteur William G. Morgan en 1895, le volleyball devient populaire à partir de 1964 et des Jeux olympiques de Tokyo. Le public sportif découvre un sport extrêmement spectaculaire aux JO de 1972 à Munich. C’est à cette époque qu’on se met gentiment à pratiquer le volleyball dans le Jura, dès 1962 à Delémont, 1972 à Tramelan, 1975 à Moutier. On joue au volley en Ajoie depuis 1974.

Porrentruy comptera alors quatre équipes… dans quatre clubs différents. Deux féminines : Les Lutins et le VBC ; et deux masculines : la SFG et l’Ecole normale.

1978-1979 marque un tournant. Le 11 décembre 1978, les quatre clubs fusionnent à l’enseigne du VBC Porrentruy, dont le premier président est Jean Muller et le vice-président Jean Chavanne (ils sont toujours de fidèles supporters du club aujourd’hui). Cette première saison est à marquer d’une pierre blanche, l’équipe masculine entraînée par Félix Herrmann est promue en 1re ligue.

 

2. L’épopée de la « Nono », jusqu'en 1982

 

Le VBC Porrentruy a posé ses bagages à la salle de gymnastique du collège Saint-Charles. Mais aussi à Alle et au Banné pour les matches de 1re ligue masculine. Durant deux saisons, le club connaît le succès sportif, avec deux 3e rangs en 1re ligue en 1980 et 1981. En 1980, les dames participent aux finales de promotion en 1re ligue, sans succès.

Malheureusement, en 1982, coup d’arrêt avec la relégation de l’équipe masculine en 2e ligue et de nombreux départs du club.  L’équipe masculine sera reléguée en 3e ligue en 1984. L’équipe féminine dégringolera aussi en 3e ligue en 1985.

 

3. Renouveau jusqu’en 1993

 

Fort heureusement, grâce à l’entregent du président Jean Muller, le club se relève, progressivement. 1988-1989 marque un tournant, avec l’inauguration du complexe sportif de l’Oiselier où le VBC prendra ses quartiers. Après onze ans de présidence, Jean Muller transmet le flambeau à Jean-Noël Maillard. Trois ans après les filles, les hommes retrouvent la 2e ligue en 1990. Le VBC trouve un second souffle, en mettant notamment sur pied des activités para-sportives, comme le camp de ski, la descente du Doubs en canoë, en créant aussi le Trophée jurassien de volleyball féminin.

En 1992, l’équipe féminine accède enfin à la 1re ligue. Elle y disputera un championnat honorable, avec 6 succès en 18 matches. Malheureusement insuffisants pour assurer le maintien. La relégation conduira à une nouvelle période de vaches maigres pour le club.

 

4. De vaillants capitaines dans la tempête

 

La seconde moitié des années 1990 correspond à une période de survie pour le VBC Porrentruy. Fort heureusement, le club peut compter sur une équipe dirigeante qui a le mérite de maintenir le bateau à flot

1995 est marquée par la double relégation des équipes féminines de 2e en 3e ligue et de 3e en 4e ligue. L’équipe qui s’en sort le mieux, ce sont les hommes 3e ligue, dont la moyenne d’âge est de 44 ans !

Jusqu’en 1999, l’équipe féminine fera le yoyo entre la 3e et la 2e ligue.

 

5. Le retour au premier plan en 2000

 

Pour retrouver un rang en phase avec son histoire, le VBC Porrentruy s’allie au VBC Develier en 1999. Avec une équipe féminine de 2e ligue « sur deux clubs » et une bonne expérience : 3e de 2e ligue. Le volley connaît un nouveau souffle. L’équipe féminine aurait dû être promue en 1re ligue en 2001, si un de ces échanges dont on se souvient toute sa vie ne n’était pas terminé par un ballon dans la bande du filet, sans le franchir ! En 2002, le VBC Porrentruy engage Tetyana Goldobina pour renforcer sa première équipe et encadrer ses juniors. L’expérience est mitigée, le VBC Bienne avait fait encore plus fort et barré la route des Ajoulotes.

En 2005, l’équipe féminine retourne en 1re ligue, au terme de finales d’ascension palpitantes. Comme en 1993-1994, le VBC Porrentruy ne fera que passer à l’échelon supérieur. Comme à chaque fois, la chute est pénible, le rebond compliqué. La lueur d’espoir, c’est la reconstitution d’une équipe masculine.

6. Un club qui grandit

 

A partir de 2007, le VBC Porrentruy a décidé de grandir. Modestement, avec ses moyens. Mais avec un succès qui semble durable. En 2008, les hommes sont promus en 2e ligue. Les équipes de juniors se multiplient. En 2008-2009, le club qui fête ses trente ans compte 8 équipes (3 masculines, 4 féminines et un groupe « mini »).

Un accent est mis sur le mouvement juniors. Le club estime préférable de former soi-même sa relève plutôt que d’aller à la pêche à l’extérieur. En 2010, 3 équipes juniors se qualifient pour des tournois nationaux (garçons M21, filles M16 et M12).

En 2010-2011, le club inscrit 17 équipes en championnat. Les juniors filles M14 obtiennent un bon 13e rang, sur 20, aux finales suisses à Sarnen.

 

7. Des titres régionaux à la pelle et des finales suisses

 

A partir de 2012, le VBC Porrentruy truste les titres régionaux et les qualifications de ses équipes juniors aux finales suisses. Que de formidables aventures à Therwil, Neuchâtel, Tenero, Kaisten, Laufenburg. Et pour les équipes M23Inters, à Bülach, Winterthour, Steinhausen (on y a toujours un sac de ballons, il me semble…), Wattwil, Neuchâtel, Cheseaux et Genève. Le VBC Porrentruy s’exporte désormais.En 2014, 2015 et 2016, le club qui compte près de 150 membres dont 120 pratiquent activement le volleyball, est fier d’afficher entre 16 et 18 équipes inscrites chaque saison et, régulièrement, cinq titres par saison et autant de ballons emportés. 

Il a vu ses efforts récompensés en 2015, avec la qualification des filles M23Inters pour le 2e tour national (un bel exploit pour un petit club) et le titre de 2e ligue féminine.

8. Rigueur et plaisir, sourire et performance

 

En adoptant, en 2009, de nouveaux statuts et une nouvelle philosophie qui allient sérieux dans la performance et convivialité à l’intérieur du club et des équipes, qui fait la part belle à la formation des jeunes, le VBC Porrentruy s’est donné les moyens de bien figurer dans l’association Jura-Seeland, à tous les niveaux, autant chez les filles que chez les garçons ; mais il s’est aussi fait sa place au soleil au niveau national avec ses équipes juniors.

Le VBC Porrentruy a toujours été et continue d’être un club où il fait bon vivre sa passion pour le volleyball.